objection-de-conscience-et-droits-de-l-homme
Nouveauté

Objection de conscience et droits de l'homme

Nouveauté
16.00
Disponible en stock
Le droit à l'objection de conscience apparaît comme un monstre juridique de plus en plus revendiqué. Témoin de l'ampleur du phénomène, la Cour européenne des droits de l'homme est régulièrement saisie du cas de personnes qui, au nom de leur conscience, refusent d'accomplir le service militaire, de prêter serment sur la Bible, de siéger dans un jury, de collaborer à un avortement, de faire vacciner leurs enfants, etc. 

Une clarification de la notion d'objection de conscience s'impose donc, non pas pour étendre son champ d'application au point de la rendre indéfendable, mais au contraire pour mieux le définir afin qu'elle puisse être garantie dans une juste mesure. 

Dans une société qui a renoncé, au moins partiellement, à la conviction publique qu'il existe un bien objectif, se refuser à accomplir ce travail de réflexion reviendrait à renoncer à la rationalité de la justice et à se résigner à l'arbitraire.  

L'auteurGrégor Puppinck est docteur en droit, directeur du Centre européen pour le droit et la justice, expert auprès d'organisations internationales et des services diplomatiques du Saint-Siège. Il est l'auteur de La Famille, les droits de l'homme et la vie éternelle (Prix Humanisme Chrétien 2016) et de Les droits de l'homme dénaturé.
Titre : Objection de conscience et droits de l'homme
Sous-titre :
Auteur : Grégor Puppinck
Éditeur : TÉQUI
Date de parution : 18/11/2020
Format : 135mm x 210mm
Nb de pages : 176
Présentation : Broché
ISBN : 9782740323083
Référence : 20480
Les avis clients
detail-product-01
T_TEQUI